Trois actions de soutien aux commerces et aux acteurs économiques

La crise du Covid-19 touche durement nos commerces et entreprises locales. Pour aller plus loin dans les aides qui leur sont accordées, la commune de Watermael-Boitsfort, à travers les échevins des Finances, Jean-François de Le Hoye (MR-GM), et de la Vie économique, Hang Nguyen (MR-GM), a adopté 3 nouvelles mesures et aides financières.

Les 3 mesures et aides financières proposés par nos échevins et approuvés par le collège :

1) L’attribution d’une indemnité forfaitaire aux commerçants contraints et forcés de cesser totalement ou partiellement leurs activités pour un montant de 30-40 euros/jour.

2) L’exonération de la taxe sur les surfaces de bureaux pour les bureaux d’une superficie inférieure à 300 m2 contraints et forcés de cesser totalement ou partiellement leurs activités. Pour information, il n’existe pas d’autres taxes pour les commerces, sur les terrasses ou les enseignes par exemple.

3) L’émission de chèques commerces locaux afin de soutenir la reprise de l’économie locale.

La commune pourra financer ces aides en prélevant sur le boni cumulé.

Ces aides sont indispensables pour soutenir notre vie économique locale

déclare le groupe Jean-François de Le Hoye, échevin des Finances (MR-GM).

Autres mesures de soutien :

Ces nouvelles mesures s’ajoutent à celles déjà prises ces dernières semaines, dont notamment la publication d’une liste des commerçants qui proposent la livraison à domicile ou à emporter, la fabrication sur mesure et l’installation d’écrans de protection de plexiglas pour les pharmacies et la mise à disposition pour les commerces alimentaires de visière de protection en plastique.

Le plus gros du travail sera, après la crise, de relancer l’économie locale. Nous travaillerons avec nos collègues du Collège communal, des services administratifs et du Syndicat d’initiative pour promouvoir les commerces de proximité.

Aider la vie économique locale, c’est aussi aider à préserver ce commerce de proximité qui retrouve ses lettres de noblesse, c’est aider à protéger la cohésion sociale que nous aimions tant dans nos quartiers commerçants, c’est humblement aider une commune, une région, un pays à faire un pied de nez à cette crise.
D’autres secteurs (artistiques, sportifs mais aussi les professions libérales, etc.) souffrent en parallèle. Nous le savons. L’honnêteté nous oblige à dire que nous ne pourrons pas tout faire.
Mais la volonté nous permet de dire que nous ferons l’impossible.

David Leisterh, Président de la section MR-GM #WB1170 et Président du MR bruxellois .